20 MINUTES GRENOBLE - 20 octobre 2010
par Manuel Pavard

DANSE
De jeunes Grenoblois et Basques sont
réunis pour des spectacles à l'Espace 600

PAS DE DEUX ENTRE
DEUX COMPAGNIES

Sokamets_CieLesMutins_LFragnol_20min

Les danseurs des compagnies Les Mutins et
les Juniors du Pacifique sont âgés de 10 à 22 ans
(photo Laurence FRAGNOL)

Du Pays Basque à Grenoble, il n'y a qu'un pas… de danse.
Illustration dès demain à l'Espace 600 qui accueillera, trois jours durant, deux spectacles exceptionnels. D'un côté, une création de danse contemporaine réunissant 24 Grenoblois de 10 à 22 ans des compagnies Les Mutins et Les Juniors du Pacifique. De l'autre, les danses traditionnelles de 22 jeunes Basques du groupe Ezpela Danza, âgés de 10 à 24 ans.

Une rencontre artistique, fruit d'un échange culturel débuté cet été à Espelette.

Renvoi d'ascenseur
«A l'origine, explique Jackie Simoncelli, chorégraphe des deux compagnies grenobloises, il y a un coup de foudre avec l'univers du musicien basque Peio Serbielle. Les jeunes ont été séduits également et nous avons choisi de concevoir une pièce sur sa musique.»

Invités à jouer cette création en juillet au Pays Basque, dans un festival de danses traditionnelles, les Mutins sont impressionnés par l'accueil reçu, «dans une région qui respire la danse et a gardé une identité très forte.» Ils décident alors de renvoyer l'ascenseur à leurs hôtes en montant un projet d'échange avec une troupe d'Espelette. Les jeunes Grenoblois bénéficient pour cela d'une subvention de 8 200€, dans le cadre du Programme Européen Jeunesse en Action.

«Cela va bien au-delà d'un simple spectacle de danse, affirme Jackie Simoncelli. On veut dépasser les frontières culturelles et combattre les idées reçues sur la danse contemporaine. On va ainsi se produire deux fois devant un public scolaire.»

Surtout, à l'Espace 600, les Mutins retrouveront la Villeneuve, où est née la compagnie en 1993. «Plusieurs enfants viennent du quartier et certains étaient en larmes cet été. On parle peu des choses positives qui s'y passent mais je suis fière de notre mixité sociale.»

Demain, vendredi et samedi à l'Espace 600

Tout savoir sur les événements publics : flyer en téléchargement 

20 Minutes Grenoble

logo_20minutes_grenoble