04 novembre 2010

Peio Serbielle - Textes de présentation des spectacles

Chaque soir de spectacle, en Pays Basque comme en Dauphiné,

Peio Serbielle prend la parole et introduit la danse :

Gau on eta Milesker hona etortzeagatik eta gurekin egonik gaur !

William Shakespeare, dramaturge anglais, disait un jour :

"La Rue, c'est un théâtre, et nous, vous, vous et moi, nous en sommes les acteurs !"

Il y a 2 ans environ, grâce à internet, j'ai rencontré ces enfants-danseurs, ces jeunes artistes de la Compagnie Les Mutins.

Et j'ai été profondément ému par leur travail, la beauté, la grâce et leur regard sur le Monde, sur notre Monde…

Et je me suis dit : "Mais ils ont tout compris ces enfants-danseurs, ces jeunes artistes !!"

Parce que l'Artiste se doit d'interroger le Monde, l'Artiste se doit de bousculer les idées reçues, de nous faire douter… aussi !!

Sinon, l'Artiste, eh ben, il ne sert à Rien !!

Ce soir, j'ai l'immense honneur, l'immense plaisir, l'immense bonheur de vous présenter cette Création SOKAMETS, pour la 1ère fois en Pays Basque, réalisée par Jackie Simoncelli, Chorégraphe, et la Compagnie Les Mutins.

Je ne voudrais pas terminer cette présentation sans remercier de tout cœur les gens qui nous ont accompagnés dans la réalisation de ce travail :

- le Programme Européen Jeunesse en Action

- le Conseil Général de l'Isère

- la Ville de Grenoble

Et sans oublier :

- la Fantastique équipe de ce Festival Gauargi consacré aux Musiques Traditionnelles.

 Merci à eux. Merci à vous…

Je vous laisse maintenant avec la Compagnie Les Mutins.

Peio Serbielle - Espelette 16 juillet 2010

 

Gau on eta Milesker hona etortzeagatik eta gurekin egonik gaur !

Jean-Claude Casadessus, Chef d'orchestre de la Région Nord-Pas-de-Calais, disait un jour : "Le Propre de l'Artiste, ce n'est pas d'être meilleur que les autres, c'est d'être meilleur que la veille !"

Il y a 2 ans environ, grâce à internet, j'ai rencontré ces enfants-danseurs, ces jeunes artistes de la Compagnie Les Mutins.

Et j'ai été profondément ému par leur travail, la beauté, la grâce et leur regard sur le Monde, sur notre Monde…

Et je me suis dit : "Mais ils ont tout compris ces enfants-danseurs, ces jeunes artistes !!"

Parce que l'Artiste se doit d'interroger le Monde, l'Artiste se doit de bousculer les idées reçues, de nous faire douter… aussi !!

Sinon, l'Artiste, eh ben, il ne sert à Rien !!

Ce soir, il est venu le temps de nous dire : "Au Revoir". Ikus Arte !

La Création SOKAMETS repart, le sourire en bandoulière, vers de nouvelles Terres d'Exil.

Merci à Gauargi, ce Génie basque bénéfique.

Merci au Pays Basque pour son hospitalité.

Merci de votre accueil chaleureux. Nous ne vous oublierons pas.

Nous vous faisons plein de Muxu.

Peio Serbielle - Espelette 19 juillet 2010

 

Arratsalde on Guztiei,

Zonbat aldiz gure nahikeriaren bidez asmo pollitak gauzatzen ditugu.

Urte honetan bereziki Gauargi Festibalean Euskal Herriarekin sortu ditugun harremanak.

Gaur Plazer handi batekin ikusgarri berezi bati gomitatzen zaituztegu.

Hauxe beraz "IBILI" EZPELA Dantza taldearen sorkuntza berria.

Il se dit que "la politique établit des frontières, et que la Musique est là pour les effacer".

Cette maxime attribuée au musicien russe Scriabine est aujourd'hui plus que jamais d'actualité !

Ainsi, lorsque notre désir se met en mouvement, l'on se rend compte que la distance qui nous sépare de nos rêves diminue, et se rapproche… Inéluctablement… Inexorablement !

Il convient alors tout naturellement de se laisser porter par ce désir impérieux. Ce désir qui désormais nous commande !

Car la Création est à ce prix, un acte d'Amour avoué, pétri de l'exigence de tous les instants, et du doux plaisir qui l'accompagne.

Oui, SOKAMETS étreint aujourd'hui nos rêves. De partage, d'échange, de combat raisonné contre la Discrimination et l'Apartheid. De toute sortes ! Nous aimons et nous continuerons d'aimer toutes les couleurs, toutes les cultures, et tous les Peuples sans exception !

Quels qu'ils soient, où qu'ils vivent, et d'où qu'ils viennent !

Parce qu'il n'y a aucune autre solution, aucun autre choix possible.

Nous nous devons d'apprendre à Vivre, à Créer et à inventer ensemble pour que demain soit encore plus beau qu'aujourd'hui !

Le spectacle que nous allons vous présenter ce soir est l'aboutissement de cette respiration et cette belle énergie qui nous animent.

Et nous sommes vraiment très heureux d'accueillir ici, à Grenoble, nos amis du Pays Basque du Groupe EZPELA DANTZA.

Leur spectacle IBILI est aussi celui d'une jeunesse et d'un peuple en marche vers l'ailleurs, une manière d'inventer Demain. À partir de leurs racines. Avec leur Culture, et leur identité.

Nous ne pourrions raisonnablement terminer cette présentation sans nous rappeler cette phrase de Saint-Exupéry :

"Si tu diffères de moi, mon Frère, ta différence, loin de me léser, m'enrichit"

Merci à vous d'être là, ce soir, pour partager ce moment de douceur avec nous !

Peio Serbielle - Grenoble 21 octobre 2010

Peio_Serbielle_Gaizka_Iroz

Site Peio Serbielle

Nous aimons ta parole, ta musique et ton chant, tes regards, ta présence à nos côtés dans ce partage et sa fraternité !

Milesker Peio eta besarkada bero bat !

 

 

 

22 octobre 2010

Articles Le Dauphiné Libéré (22 octobre 2010)

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ - 22 octobre 2010
par Christiane DAMPNE

DANSE
Echange culturel de jeunes danseurs entre le Pays Basque et le Dauphiné

Étreins tes rêves !

Avec Sokamets - "Etreins tes rêves" en langue basque -, la Compagnie Les Mutins change indéniablement de tonnage : « on a gonflé les voiles, cap sur une terre inconnue : le Pays Basque, relate Jackie Simoncelli, chorégraphe de la Cie. Notre projet dépasse de loin la seule création, comme nous le faisions jusqu'alors. Nous avons en effet créé notre nouvelle pièce au coeur d’un échange culturel de jeunes danseurs entre le Pays Basque et le Dauphiné. »

L'idée a germé en écoutant la musique radieuse et douloureuse de Peio Serbielle avec le rêve de danser sur son œuvre en portant un regard subjectif sur le Pays Basque. Le rêve aussi de danser cette création en terre basque. Le rêve enfin de rencontrer d'autres jeunes danseurs et d’accueillir leur pièce ici. Cet ensemble de rêves a pris corps pour devenir réalité !

Le compositeur basque a rendu visite à la Cie grenobloise et la rencontre musicale est devenue humaine. Une belle et forte rencontre qui donna naissance à la création d’un morceau original avec la voix des jeunes. Pour ce projet d'envergure, la chorégraphe a associé les « Juniors du Pacifique », des danseurs de 10 à 15 ans : « il était important d'offrir cette aventure à d'autres jeunes. » Les deux groupes réunis - 24 danseurs au total - sont partis une semaine cet été au festival de danses traditionnelles Gauargi qui accueille, dans la petite ville d’Espelette en Pays Basque, des Cies d’enfants et adolescents venus du monde entier.

Un OVNI en Pays Basque !

Mais proposer une création de danse contemporaine dans un festival de danses traditionnelles, c'était une prise de risque pour les deux parties. Le festival organisateur bien sûr, de par les idées reçues des spectateurs sur la danse contemporaine ; et risque aussi pour la Cie grenobloise d'être confrontée à un public non acquis. Mais Jackie Simoncelli aime les défis. Un défi relevé haut la main car l’Ovni Sokamets a conquis les coeurs basques !

« Cette création contient un rêve, une volonté farouche d'inventer demain. Elle enlace et embrasse nos regards, nos rêves. Elle est un hymne dansé à la merveilleuse musique de Peio Serbielle », s’enthousiasme la chorégraphe. Sokamets s'adresse à tous les publics. « Notre danse fait raisonner la sensibilité de chacun autrement selon son âge, son parcours, son vécu », souligne Diego Lloret, le jeune président de la Cie très impliqué dans le projet.

Sokamets_DL

Sokamets, entre élan vital et douleur, avec
24 jeunes danseurs de la Cie Les Mutins et
Les Juniors du Pacifique.
photo Laurence Fragnol


 

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ - 22 octobre 2010
par Christiane DAMPNE

Partage de pratiques pour s’ouvrir à l’ailleurs

Les jeunes danseurs français ont été hébergés dans les familles basques lors du Festival Gauargi en juillet pendant une semaine. Ils ont rencontré un historien qui leur a raconté des mythes basques et un artiste poète slameur, parallèlement aux ateliers de danse communs à tous les groupes. Une connaissance concrète, éprouvée pour s'initier à la culture basque grâce à ce temps de résidence.

Après avoir été accueillis, les jeunes danseurs grenoblois vont à leur tour recevoir les 22 danseurs basques de la Cie Ezpela Dantza dans leur famille.

Ils vont leur faire visiter deux expositions du Musée Dauphinois : "Gens de l'Alpe" et "Tibétains : Peuple du Monde". Leurs invités vont également rencontrer les historiens du Fil d'Ariane, Antonio Placer, auteur compositeur chanteur Galicien installé à Grenoble, et des jeunes danseurs de La Mure lors d’un atelier commun de partage de pratiques et de savoirs. Les soirées festives avec les familles et les amis seront aussi de la partie.

À côté de ce menu personnalisé pour faire goûter le Dauphiné aux jeunes basques, le public pourra découvrir leur culture grâce à plusieurs mets. En sus de la création « Ibili » de danse traditionnelle et créative du groupe Ezpela Dantza, on pourra entrevoir une autre facette grâce à l'univers onirique du film"Xan Naiz Ni"- Voyage en Terres Sauvages, mais aussi s'initier à la danse par un stage gratuit, sans oublier un apéro… basque, il va sans dire !

____________________

pour en savoir plus

- Spectacles « Ibili » et « Sokamets » les 22 et 23 octobre à 19h30 à l’Espace 600 : Le Patio, 97 galerie Arlequin – Réservation conseillée au 04 76 29 42 82.
Le 26 octobre à 20h au Cinéma Théâtre à la Mure : 04 76 30 96 03.
Durée 1h. Tout public à partir de 6 ans.

- Film "Xan Naiz Ni"- Voyage en Terres Sauvages, après les spectacles les 23 et 26 octobre.

- Stage de danses basques animé par Ezpela Dantza le 27 octobre de 13h à 18h au Pacifique-CDC, 30 chemin des Alpins à Grenoble - Ouvert à tous publics, enfants, jeunes et adultes. Gratuit, places limitées. Inscriptions : 04 76 46 33 88.


 

Sokamets_Dauphine_Libere_22oct2010

Tout savoir sur les événements publics : flyer en téléchargement

20 octobre 2010

Article 20 Minutes Grenoble (20 octobre 2010)

20 MINUTES GRENOBLE - 20 octobre 2010
par Manuel Pavard

DANSE
De jeunes Grenoblois et Basques sont
réunis pour des spectacles à l'Espace 600

PAS DE DEUX ENTRE
DEUX COMPAGNIES

Sokamets_CieLesMutins_LFragnol_20min

Les danseurs des compagnies Les Mutins et
les Juniors du Pacifique sont âgés de 10 à 22 ans
(photo Laurence FRAGNOL)

Du Pays Basque à Grenoble, il n'y a qu'un pas… de danse.
Illustration dès demain à l'Espace 600 qui accueillera, trois jours durant, deux spectacles exceptionnels. D'un côté, une création de danse contemporaine réunissant 24 Grenoblois de 10 à 22 ans des compagnies Les Mutins et Les Juniors du Pacifique. De l'autre, les danses traditionnelles de 22 jeunes Basques du groupe Ezpela Danza, âgés de 10 à 24 ans.

Une rencontre artistique, fruit d'un échange culturel débuté cet été à Espelette.

Renvoi d'ascenseur
«A l'origine, explique Jackie Simoncelli, chorégraphe des deux compagnies grenobloises, il y a un coup de foudre avec l'univers du musicien basque Peio Serbielle. Les jeunes ont été séduits également et nous avons choisi de concevoir une pièce sur sa musique.»

Invités à jouer cette création en juillet au Pays Basque, dans un festival de danses traditionnelles, les Mutins sont impressionnés par l'accueil reçu, «dans une région qui respire la danse et a gardé une identité très forte.» Ils décident alors de renvoyer l'ascenseur à leurs hôtes en montant un projet d'échange avec une troupe d'Espelette. Les jeunes Grenoblois bénéficient pour cela d'une subvention de 8 200€, dans le cadre du Programme Européen Jeunesse en Action.

«Cela va bien au-delà d'un simple spectacle de danse, affirme Jackie Simoncelli. On veut dépasser les frontières culturelles et combattre les idées reçues sur la danse contemporaine. On va ainsi se produire deux fois devant un public scolaire.»

Surtout, à l'Espace 600, les Mutins retrouveront la Villeneuve, où est née la compagnie en 1993. «Plusieurs enfants viennent du quartier et certains étaient en larmes cet été. On parle peu des choses positives qui s'y passent mais je suis fière de notre mixité sociale.»

Demain, vendredi et samedi à l'Espace 600

Tout savoir sur les événements publics : flyer en téléchargement 

20 Minutes Grenoble

logo_20minutes_grenoble

 

01 octobre 2010

Sylvie, accompagnatrice et assistante Mutine

par Sylvie Veslin

gauargi_n3

Je pourrais vous dire que l'expérience Gauargi a été une magnifique aventure, motivée au départ par l'envie de partager ces moments avec Lucie et transformée très rapidement par une expérience humaine extraordinaire.

Je pourrais aussi vous dire l'attachement à ces enfants danseurs si merveilleux, si solides et si solidaires.

Je pourrais vous dire ce sentiment de bonheur et cette grande émotion à les voir danser sur ces magnifiques musiques.

Je pourrais vous dire également l'accueil chaleureux et bienveillants de tous ces Basques rencontrés sur place. Je pense tout particulièrement à Eve, Kati, Sylvie, Matthieu, Andde et les autres mais également à Roseline et Pierre qui nous ont si gentiment ouvert leur porte.

Je pourrais vous dire la merveilleuse rencontre avec Peio Serbielle et Claude Labat.

Mais je ne pourrais pas vous dire ce que ces moments ont laissé comme traces.

Non plus vous dire le sentiment de vide à notre retour.

Je ne pourrais pas vous dire ce regard étonné sur l'être humain capable de tant donner.

Mais chacun peut découvrir un petit bout de tout cela en venant voir ces jeunes danseurs.

Ne vous laissez pas conter, mais voyez de vous-mêmes. Frissons garantis !

Posté par SOKAMETS à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


28 septembre 2010

Matthieu, guide à Gauargi et danseur d'Ezpela

par Matthieu Mestre

gauargi_j9

Quand on s'était porté volontaire avec Andde pour faire guide, on ne savait pas encore de quel groupe on devait s'occuper.
Plus tard, on nous a dit qu'on s'occuperait du groupe de Grenoble, puisque le groupe de danse basque dans lequel nous sommes réalise un échange avec le groupe de danse des Mutins.

On était soulagé car on n'avait pas à utiliser une autre langue !!! ^^

Le jour de l'arrivée du groupe à Espelette, on a été enrôlé pour monter le bar au marché, et d'autres corvées...
L'arrivée du groupe nous avait été annoncée pour 15h... Comme toujours mauvaise annonce, le groupe est arrivé a 19h !!!  Pendant ce temps, les questions défilaient : comment seront-ils; nous entendrons-nous bien avec eux; etc...
De plus en plus, on se demandait si on allait pas tomber sur des cas sociaux, désagréables et qui nous feraient vivre un enfer...  ET C’ÉTAIT LE CAS !!! ...

Trêve de plaisanterie, seul le premier jour nous a paru difficile. Personne qui nous parle, sauf la chorégraphe Jackie, Diego et 2 autres demoiselles (soyons courtois ;) ) qui sont tous les 3 aussi des danseurs. C'est avec eux que les premiers liens se mirent en place.

Ce n'est que le deuxième jour que nous avons réussi à nous intégrer parmi les jeunes... et pour tout vous dire, c'était hor... euh merveilleux !! ^^
Nous nous sommes tellement attachés à tous, que des bons moments passés en leur compagnie, des délires, des souvenirs, des jeux... Tout cela on l'a à jamais gravé dans nos mémoires, et dans notre cœur (même si Jackie m'a envoyé acheter de la nourriture en scoot et sous la pluie !!!!).

Pour résumé, on a passé un excellent moment avec le groupe dans sa totalité, que ce soit avec les danseurs ou avec les accompagnateurs.

Octobre arrive à grands pas, et c'est là que nous nous reverrons, que nous nous remémorerons tout ce que l'on a fait ensemble, tous les sentiments qu'on avait les uns pour les autres; et que nous nous lierons encore plus ensemble, dans l'espoir qu'on ne se perde jamais de vue longtemps.

Posté par SOKAMETS à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 août 2010

Reportage TV - Sokamets - Pays Basque

FRANCE 3 EUSKAL HERRI (16 juillet 2010) par Allande Boutin et Rémi Poissonnier

TVPI (17 au 19 juillet 2010) par Jean-Marie Lapeyre

EUSKAL TELEBISTA (19 juillet 2010) par Guillaume Hirigoyhen

04 août 2010

Ezpela Dantza

EZPELA DANTZA

Oihanburua

64250 Espelette

Présidente : Virginie Ipharaguerre

Fondé en 1969 à Espelette (Pays Basque), le groupe d’art basque Ezpela transmet et développe  la culture basque sur ces axes : enseignement de la danse basque, chorale d’enfants, échange avec différents pays, travail de création où se mêlent danse et musique traditionnelles et contemporaines, danse et musique du monde.

En 2009, pour les quarante ans d'Ezpela Dantza, tous les danseurs se sont réunis pour un spectacle.

Ezpela_Dantza

La presse

Le journal du Pays Basque - 29 juillet 2009

par Clémence LABROUCHE

Pour les quarante ans d'Ezpela, tous les danseurs se sont réunis pour un spectacle

Samedi prochain, le 12 septembre, à l'occasion de ses 40 ans d'existence, le groupe de danse Ezpela organise une journée exceptionnelle à Espelette, marquée par le souvenir, l'amitié et l'avenir. Au menu, un spectacle de danse émouvant et un dîner festif. Une journée à ne rater sous aucun prétexte.

Pour célébrer l'événement, le groupe de danseurs a monté un spectacle. Jauregitik... (en français «Depuis le château...») est le titre de cette oeuvre à laquelle se consacrent les danseurs de toutes les générations (des plus jeunes âgés de 6 ans au moins jeunes de 60 ans et plus) depuis un an.

Dans cette future représentation, le château d'Ezpeleta est utilisé comme point de départ pour se rendre dans différents endroits : la montagne, le monde des laminak, les champs, le XXIe siècle... Le spectacle s'articulera en quatre tableaux : le mariage des barons, la vie des Ezpeletar, la fuite des barons et la rencontre avec des laminak, pour enfin finir sur le XXIe siècle.

Dans ce dernier tableau se mêlent danse traditionnelle et danses du monde comme pour montrer qu'aujourd'hui si la danse basque a besoin de nouvelles influences, elle reste avant tout le symbole de la tradition et de la richesse culturelle à perpétrer.

Huit bénévoles (regroupés en binômes) s'appliquent à transmettre une partie majeure de notre patrimoine culturel. Derrière ces chiffres se dissimulent des heures de travail, de motivations, d'encouragements couronnées par un plaisir salvateur unique : le bonheur d'être porteur de flambeau d'une culture, la culture basque.

Cette tradition fort heureusement encore très vive dans nos villages n'en reste pas moins remarquable. On entend quotidiennement qu'un ami, un frère ou un voisin fête ses 40 ans. On s'émeut alors d'un chiffre si parfait. On entend déjà moins régulièrement qu'une manifestation vit depuis 40 ans. Alors, d'une association qui se perpétue de générations en générations... Et pourtant, c'est ce que s'apprêtent à fêter les membres du groupe Ezpela : 40 ans que les jeunes adultes du village transmettent aux plus jeunes.

Au moment où l'individualisme est devenu une réalité criante dans nos sociétés, cet enthousiasme permanent mérite donc d'être célébré comme il se doit.

------------------------------------------

DANTZAN - 17 mai 2010

par Virginie Ipharaguerre

Jauregitik: Ezpela taldearen ikusgarria Ezpela taldearen azken sorkuntza, Biarritzeko gare du Midin gaueko Maiatzaren 22an gaueko 21:00etan. Ikusgarri berezi bat, dantza nahasketa handi batean. Kontanporanoa eta tradizionala, musika tziganoak, hip hop a... sorkuntza eder bat. Zatozte ikusgarri eder horren ikustera.

1969 an sortu zen Ezpeletako Ezpela taldea. Bere 40. urtea ospatzeko, dantza taldeak sorkuntza berri bat asmatu zuen eta 2009ko Irailaren 12 an aurkeztu zuen Ezpeletan 800 pertsonen aintzinean.

Jauregitik..., 130 dantzari eta kantari sorkuntzaren inguruan elkartu dira. Urte bateko lana izan da ikusgarri hori bururaino eramaiteko. Banaketa denbora eder bat izan da kultura mailan eta giroaren aldetik.

------------------------------------------

Sud Ouest - 18 mai 2010

par Mathilde Bauthier

Ezpela a dansé 40 ans

La troupe de danse Ezpela qui se produira samedi à Biarritz, souffle cette année ses quarante bougies. À l'origine, c'est un groupe de jeunes du village qui avait pour habitude d'animer la période du carnaval, selon la tradition populaire basque. Ce groupe a eu l'idée de fonder une structure plus élaborée, afin de maintenir, d'enseigner et de développer la culture basque, et plus particulièrement la danse. 1969 a donc vu naître Ezpela. Depuis sa création, et durant toutes ces années, les objectifs fixés ont été atteints grâce au travail tant bénévole qu'efficace de ses divers dirigeants et de tous les membres. Chaque nouvelle génération a su prendre le flambeau et contribuer à l'évolution du groupe.

Aujourd'hui, l'association compte plus de cent adhérents répartis dans diverses structures comme le groupe de danseurs et de musiciens, mais aussi l'école de danse qui regroupe une centaine d'élèves. Elle forme la relève, par des répétitions hebdomadaires (assurées par des bénévoles). Mais Ezpela, c'est aussi la chorale des enfants qui a été formée en 1990. Puisant dans le répertoire de chants populaires, classiques, basques, elle s'est notamment illustrée plusieurs fois au concours de chants pour enfants Haur Kantu Txapelketa, ramenant des premiers prix en groupe, en solo. Neuf ans après sa création, cette chorale a enregistré son premier CD.

Pour commémorer comme il se doit cet anniversaire, la troupe a fait appel à tous ses talents, toutes générations confondues, au travers d'un spectacle « Jauregitik » Présenté cet été, à guichet fermé, ce projet d'envergure investira la Gare du Midi samedi. Au moins là, on ne refusera pas du monde.

Samedi 22 mai, à 21 heures à Biarritz. Renseignements à l'Office de tourisme, tél. 05 59 93 95 02.

Posté par SOKAMETS à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 juillet 2010

Pays Basque - 15 au 19 juillet 2010

Album photos - du 15 au 20 juillet 2010
Par : Matthieu Mestre, Eve Lassalle, Chloé Albertini, Kati Lassalle, Diego Lloret, Ouda Lancia, Brigitte Berthuin, Sylvie Veslin.

Cliquer sur l'image pour voir toutes les photos :

gauargi_a4

Jeudi 15 juillet
Pique-nique, occasion d'un premier contact avec le groupe Sloviany d'Ukraine.

Répétition danse dans la jolie salle prêtée par Virginie Ipharaguerre & Ezpela Dantza (Milesker !).
Allande Boutin, journaliste de France 3 Euskal Herri, vient réaliser un reportage sur notre création "Sokamets" accueillie au Festival Gauargi. Images de danse, interview de Peio Serbielle et de Jackie Simoncelli.

Atelier danse avec les jeunes danseurs d'Ezpela et d'Ukraine. Un beau moment d'échange, de partage de danse.
TVPI réalise un reportage sur l'atelier et le Festival. Images de danse, interview de Peio Serbielle et de Kati Lassalle.

En fin d'après-midi, une "boum" pour tous les jeunes danseurs présents au Festival !

Vendredi 16 juillet
Matinée baignade au Lac de Saint-Pée, avec Eve, Matthieu et Andde (qui nous accompagneront toute la semaine !).

Répétition sur scène l'après-midi.
Euskal TeleBista réalise un reportage sur "Sokamets" et le Festival. Images de danse, interview de Peio Serbielle.

Repas, et tous les groupes se préparent pour la première soirée de spectacle.

20h30 : spectacle d'ouverture du Festival, première de "Sokamets".
Le plaisir et l'émotion sont au rendez-vous, la soirée est magnifique : beauté des danses, qualité des jeunes danseurs de tous les groupes, costumes chatoyants, culture du monde, enthousiasme du public !

Samedi 17 juillet
Visite des Grottes d'Isturitz en matinée. Site archéologique préhistorique (80 000 ans). Impressionnant et superbe !
http://www.grottes-isturitz.com/grottes-isturitz

Après-midi, temps libre.
En compagnie de Peio Serbielle, nous rencontrons Sustrai Colina, bertsulari.
(bertsularisme : improvisation versifiée, rimée et chantée, en langue basque)
Sustrai Colina, âgé de 28 ans, est considéré comme une des locomotives de la nouvelle génération de bertsulari.
Sa simplicité, son talent et sa générosité nous ont séduits. On aimerait le revoir !
sustrai_colina

20h30 : deuxième soirée de spectacle !
Claude Labat assiste au spectacle et nous complimente sur "Sokamets".
Nous sommes impatients de passer en sa compagnie la journée du dimanche 20 juillet à La Madeleine (Tardets-Sorhulus) !

Dimanche 18 juillet
Nos familles d'accueil nous emmènent à la plage, soleil radieux !

17h30 : parade dans les rues d'Espelette, avec les danseurs de tous les groupes.
18h : troisième soirée de spectacle.

20h : tous les danseurs se retrouvent pour le repas sur le site du Festival. Moment de complicité entre jeunes :)
Dîner à l'Auberge Basque pour les adultes et bal folk animé par les musiciens !

Lundi 19 juillet
Matinée d'initiation aux jeux de Force Basque pour tous les danseurs : course en sac, lancer de bérets, sprint avec sac sur l'épaule, porter de bidons d'eau, tir de corde, etc ! Efforts, rires et bonne humeur !

15h30 : cours de danse basque. Tous les jeunes danseurs apprennent à danser le Fandango. Des danseurs de chaque groupe le danseront ensemble sur scène, pour la soirée de clôture du Festival.

20h30 : spectacle de clôture du Festival.
Nous allons avec Kati faire la photo rituelle de groupe :)

Posté par SOKAMETS à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 juillet 2010

Article La Semaine du Pays Basque - 16 au 22 juillet 2010

«Enfants et Danses du Monde»
avec Gauargi

ESPELETTE / EZPELETA - Grande soirée d’ouverture ce vendredi à 21h pour le Festival Gauargi consacré à des spectacles de danse avec des enfants venus du monde entier !

Le Festival Gauargi consacre les génies de la nuit qui, dans la mythologie basque, venaient animer les rêves des enfants endormis. Le Festival démarre ce vendredi pour se terminer mardi. Les groupes invités cette année seront l’Ukraine, la Roumanie, la Macédoine, les groupes basques d’Hasparren, de Larrau et d’Espelette, et la Compagnie Les Mutins de Grenoble.
Des animations de rue «musicales et dansées» sont au programme tout le long du festival à Espelette, Hasparren et Cambo-les-Bains. qui seront suivies d’une grande soirée de spectacles à 21h chaque fois.

Au programme
Vendredi 16 juillet. 20h30 : soirée d’ouverture avec tous les pays : Ukraine, Macédoine, Roumanie, Elgar Oinka,
Compagnie Les Mutins.
Samedi 17 juillet. 11h : animation dans les rues avec tous les groupes.
20h30 : soirée de gala avec Ukraine, Macédoine, Roumanie, Errege Txopitak, Compagnie Les Mutins.
Dimanche 18 juillet. 11h : défilé des musiciens. 17h30 : parade dans les rues avec les danseurs.
18h : spectacle avec toutes les troupes. «Auberge Gauargi» et bal animé par les musiciens d’Ici et d’Ailleurs.
Lundi 19 juillet. 20h30 : soirée de clôture avec tous les pays : Ukraine, Macédoine, Roumanie, Ezpela, Compagnie Les Mutins.
Mardi 20 juillet. 11h : spectacles à Cambo-les-Bains, Villefranque et Mouguerre.
Infos et vente des billets à l’Office du tourisme d’Espelette ou sur place, sous réserve de places disponibles (placement numéroté, maximum 700 places). Tel : 05 59 93 95 02.

> Belxa

© Laurence Fragnol
CieLesMutins_Sokamets_1180a

écHOS
La Compagnie Les Mutins de Grenoble et «Sokamets»
Le groupe grenoblois au sein du Festival Gauargi
s’engagera dans le cadre d’un échange culturel avec
le groupe Ezpela Dantza.
Le spectacle «Sokamets» créé dans
ce cadre s’appuiera sur la musique de
Peio Serbielle et les chorégraphies de
Jackie Simoncelli.
24 danseurs de 10 à 22 ans
seront sur scène.