13 juillet 2010

Sokamets - création 2010

SOKAMETS

Chorégraphie : Jackie Simoncelli avec la collaboration des danseurs

Musique : Peio Serbielle
dont un morceau original "Sokamets" créé avec les voix des jeunes danseurs et Stracho Temelkovski (basse, percussions - son et réalisation)

Danse (10 à 22 ans) : Chloé Albertini, Alyssia Ayad-Rémili, Anaëlle Baratier, Luana Baratier, Léa Bernengo, Agate Berger, Adèle Berthuin, Astrid Commeignes, Maëlle Glatz, Yann Guérin, Léa Joly, Iman-Noor Lancia, Maé Leng, Tom Lévy-Chaudet, Diego Lloret, Nolwen Mailloux, Camille Penet, Gaëlle Perrot, Alma Placer, Sakina Raynaud, Arthur Rignon, Éloïse Rignon, Lucie Veslin, Liocha Veyrunes.

Sokamets contient le regard aimant que nous portons sur le Pays Basque, regard subjectif car nous le découvrons !
Sokamets contient un rêve, une volonté farouche d'inventer demain.
Sokamets enlace et embrasse nos regards, nos rêves.
Sokamets est un hymne dansé à la merveilleuse musique de Peio Serbielle.
Douloureuse et radieuse, puissante et douce, tourmentée et sereine, conquérante et pacifique, basque et universelle.

Sokamets ikuskizunean kokatua da Euskal Herriari buruz daukagun begirada maitakorra.
Sokamets ikuskizunak amets bati lotua izanez berarekin darama geroaren sortzeko nahikunde hezgaitza.
Sokamets Peio Serbiellen musika miresgarriari ereserki dantzatu bat da,
oinaze minez eta distiratsua, indartsu eta leuna, euskaldun eta mundu guzikoa.
(traduction Peio Serbielle)

Costumes : Ouda Lancia
Photos : Laurence Fragnol
Vidéo : Savino Mazzone (Plumbago)

Sokamets_LFragnol_0001

Dans le cadre d'un échange culturel de jeunes danseurs entre le Pays Basque et le Dauphiné.
Avec le groupe basque Ezpela Dantza.
En Pays Basque : du 16 au 20 juillet 2010
En Dauphiné : du 21 au 28 octobre 2010

Projet financé avec le soutien de la Commission européenne : Programme Européen Jeunesse en Action
Projet soutenu par la Ville de Grenoble et le Conseil Général de l'Isère

Partenaires : Festival Gauargi, Espace 600 scène Rhône-Alpes - Le Pacifique CDC Grenoble - Cinéma Théâtre de La Mure, Isère - Arte Librea - Plumbago.

Compagnie Les Mutins
http://compagnielesmutins.eklablog.com

Peio Serbielle
http://www.peioserbielle.com

Espace 600
http://www.espace600.fr

Le Pacifique CDC (Centre de Développement Chorégraphique)
http://www.pacifique-cdc.com

Festival Gauargi
http://www.gauargi.com

 


12 juillet 2010

Savino Mazzone - article Dauphiné Libéré

Le Dauphiné Libéré - 12 juillet 2010

Savino Mazzone, vidéaste, a obtenu une bourse du Fonds Initiative Jeunesse (Ville de Grenoble) et le soutien financier du programme Envie d'Agir (Ministère de la Jeunesse et des Solidarités Actives) pour son projet de documentaire sur l'échange culturel de jeunes danseurs entre le Pays Basque et le Dauphiné.

Pour lire l'article, cliquer sur l'image :

DL_12juillet2010_SavinoMazzone

Plumbago

http://associationplumbago.blogspot.com/

 

11 juillet 2010

Semaine du 5 au 11 juillet 2010

Une longue semaine s'achève...
Répétitions intensives de la danse, préparatifs du voyage et du premier temps fort de l'échange !
Nous partons le 14 juillet à 5h00 en Pays Basque, arrivée prévue vers 17h00.

A Espelette, l'équipe et les familles d'accueil du Festival Gauargi nous attendent.
Nous sommes impatients de découvrir le Pays Basque dont Peio Serbielle nous a si souvent parlé. Nous l'avons assailli de questions à chacun de ses séjours à Grenoble et le retrouver chez lui nous réjouit !
Nous avons hâte d'y rencontrer enfin le groupe Ezpela Dantza et de vivre cette semaine avec les jeunes danseurs et leurs familles.
Au programme également, découverte des groupes programmés au festival (Ukraine, Macédoine, Roumanie, Pays Basque).
En savoir plus sur le Festival Gauargi : http://www.gauargi.com/

L'heure est venue de faire nos bagages, à suivre...
Sokamets_LFragnol_juillet

07 juillet 2010

Article Le Journal du Pays Basque - 7 juillet 2010

Culture

L'Europe danse sur la scène de Gau Argi

par Clémence LABROUCHE


Pour sa 14è édition, avec les sept groupes invités pour

participer au festival, Gau Argi met l'Europe à l'honneur


photo_lejpb


Du 16 au 20 juillet, Espelette accueille la 14e édition de Gau Argi. Festival international de danse, la manifestation se consacre plus particulièrement à la rencontre de jeunes danseurs âgés de 9 à 15 ans, «indépendamment de leurs confessions et de leurs origines» comme se plaisent à le souligner les organisateurs. Cette année, avec trois groupes invités, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale sont au coeur des festivités.

Malgré les défections de dernière minute (et l'absence d'un groupe en comparaison de l'an dernier) le programme de cette nouvelle édition de Gau Argi a de quoi donner le sourire aux organisateurs. L'ensemble Etnos de Skopje (en Macédoine), le groupe Timisul issu de Timisoara (en Roumanie), l'ensemble Sloviany de Tchenigov (en Ukraine) et la Compagnie Les Mutins de Grenoble sont les invités de cette nouvelle édition.

Depuis des années, les enfants sont reçus dans des familles d'accueil qui jouent le jeu du bénévolat en échange de deux places de spectacles par soir.


Diminution des familles d'accueil

Mais depuis l'année dernière, pour diverses raisons, le nombre de famille d'accueil a diminué au point d'obliger le festival à faire appel à un collectif. Cette année, les enfants venus de Macédoine et de Roumanie seront donc hébergés pour les uns dans une maison de vacances à Espelette et pour les autres dans le collège Saint-François-d'Assise à Ustaritz. Cette alternative génère un coût supplémentaire avoisinant les 4 000 euros.

Les deux autres groupes seront quant à eux accueillis dans la trentaine de familles d'accueil situées pour l'essentiel sur les communes d'Espelette et d'Itxassou. Ce sera ainsi l'occasion pour les enfants de la Compagnie des Mutins de tisser des liens avec ceux du groupe Ezpela. Ces derniers se rendront à leur tour à Grenoble du 21 au 28 octobre prochains.


Chorégraphie contemporaine

Avec la venue de la compagnie grenobloise, Gau Argi marque une césure par rapport à ses éditions précédentes. Sélectionnant les groupes qui exécutent les danses traditionnelles de leur pays, avec cette venue, le Festival a quelque peu dérogé à la règle. Fondée en 1993, la Compagnie Les Mutins invite les enfants et les jeunes danseurs à participer à un processus de création chorégraphique, mettant ainsi «en mouvements leur parole à ce moment de leur vie».

Composé de 24 danseurs âgés de 10 à 22 ans, le groupe évoluera pour son spectacle Sokamets sur une musique de Peio Serbielle. La chorégraphie contemporaine détonnera sûrement au regard des autres danses dites traditionnelles.

Retour prévu : la Compagnie Les Mutins effectuera un échange avec le groupe Ezpela.

 

Venue de trois groupes locaux

Avec les trois autres groupes invités, la parité devrait être au coeur des spectacles. Habitués des danses en couple ou des danses en chaîne, les 30 enfants venus de Roumanie (accompagnés de cinq adultes), les 29 petits ukrainiens (onze adultes) et les 30 danseurs venus de Macédoine (cinq adultes) montreront à n'en pas douter que l'égalité n'est pas nécessairement où on le pense. Parmi les groupes locaux, on note enfin la présence de groupes de danses basques fidèles au festival tels le groupe Ezpela d'Espelette, Elkar Oinka d'Hasparren et Errege Txopitak de Larrau.

 

Succès des danses souletines

Si les deux premiers groupes sont régulièrement partie prenante dans le festival, cette année le groupe haspandar n'accueillera pas d'enfants. Aussi, exceptionnellement, il n'y aura pas de spectacle de Gau Argi dans la ville.

Quant au groupe souletin, ce sera sa seconde participation au festival, après sa venue à Cambo en 2000. Ce sera une nouvelle occasion pour les danseurs de Larrau de tester l'engouement procuré par leur spectacle avant de s'envoler, fin octobre, en direction de la Chine pour participer à un autre festival. En plus des soirées de gala prévues à Espelette (soirée d'ouverture le 16 juillet à Espelette, à 20 h 30), les groupes se produiront aussi à Cambo, Mouguerre et Villefranque durant leur séjour.

Tarifs : de 5 à 18 euros selon l'âge


06 juillet 2010

Articles Argia & Gara - 6 juillet 2010

logo_argia

Peio Serbielleren 'Sokamets' ikuskizuna eskainiko dute Gauargi festibalean

Uztailaren 16 eta 20 bitartean Gauargi festibala ospatuko da Ezpeletan (Lapurdi). Azken egunean, inguruko herrietan ere ospatuko da festibala, hala nola, Mugerre, Kanbo eta Milafrangan. Munduko haurrak eta dantzak elkartuko dira eta dantza tradizionalen festibala izan arren, aurten tarte bat egingo diote dantza garaikideari; Peio Serbiellek egindako Sokamets eskainiko dute. Serbielleren hitzetan, “Gauargi festibalari beste leiho bat eskaini diot ikusgarri honekin”.

 

logo_gara
Gauargi festibalari leiho berri bat eskainiko dio aurten Peio Serbiellek
Idoia ERASO

Munduko haurrak eta dantzak elkartzen dituen Gauargi festibala uztailaren 16 eta 20 artean iragango da Ezpeletan. Lehen egunak piper ezagunen herrian ospatuko badira ere, azken egunean inguruko herrietara zabalduko da festibala; Mugerre, Kanbo eta Milafrangara hain zuzen ere. Estreinakoz dantza tradizionalen festibalak dantza garaikideari tartea ere eginen dio, “Sokamets” ikusgarriarekin hain justu. Peio Serbiellek Grenobleko Les Mutins konpainiarekin sorturiko ordu erdiko obra egunero izanen da ikusgai.

«Gauargi festibalari beste leiho bat eskaini diot ikusgarri honekin», adierazi zuen Peio Serbiellek Les Mutins taldearekin batera sortu duten dantza garaikidearen ekarpena azaltzeko. Grenobleko taldeko haurrak eta Ezpeletako Ezpela taldekoak elkarlanean ariko dira festibalean zehar. Gero ezpeletar gaztetxoak Alpeen magalean den hirira hurbilduko dira urrian.

“Sokamets” Internet bitartez sorturiko egitasmoa da. Grenoble aldeko Jackie Simoncellirekin batera «myspace.com» webgunearen bitartez izan zuten elkarren berri, eta informazio trukean hasi ziren horrela.

Euskal kultura

Ikusgarriaren izenburuak aditzera ematen duen bezala, euskarak eta euskal kulturak ikuskizunaren zati garrantzitsua dira. Peio Serbielleren kantuek osatzen dute musikaren parte handi bat eta euskal hitzak entzuten dira obran zehar.

Urtero bezala, atzerriko dantza talde tradizionalak eta euskal dantzak izanen ditu ardatz Gauargi festibaleko programazioak. Mazedonia, Ukraina eta Errumaniako taldeak izanen dira Ezpeletan. Ezpeletako gaztetxoek, Ukrainako eta Les Mutins konpainiako dantzariekin tailerra eginen dute. Bertan landutakoa azken egunean aurkeztuko duten ikuskizun txiki baten bitartez deskubritzen ahalko da.

 

 

 

Posté par SOKAMETS à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Article KAZETA - 6 juillet 2010

Serbiellek lehio berria eskeiniko dio Gauargi festibalari
Idoia ERASO

Sokamets_LFragnol_1291

Munduko haurrak eta dantzak elkartzen dituen Gauargi festibala uztailaren 16a eta 20a artean iraganen da Ezpeletan. Lehen egunak piperraren herrian ospatuko badira ere azken egunarekin inguruko herrietara zabalduko da jaialdia; Mugerre, Kanbo eta Milafrangara hain zuzen ere. Lehen aldikotz dantza tradizionalen festibalak dantza garaikideko ikusgarri bat eskeiniko du, "Sokamets". Peio Serbiellek Grenobleko Les Mutins konpainiarekin sorturiko ordu erdiko ikusgarria egunero ikusgai izanen da.

"Gauargi festibalari beste lehio bat eskeini diot ikusgarri honekin" adierazi du Peio Serbiellek Les Mutins talde grenoblearrarekin batera sortu duten dantza garaikideko ikusgarriaren ekarpena azaltzeko. Grenobleko taldeko haurrek eta Ezpeletako Ezpela taldekoek elkarlan bat eginen dute festibalean zehar. Ondoren gaztetxo ezpeletarrak Alpeen magalean den hirira hurbilduko dira urrian.

"Sokamets" Internet bitartez sorturiko egitasmoa dela azaldu du Serbiellek. Grenoble aldeko Jackie Simoncellirekin batera myspace.com webgunearen bitartez elkar ezagutu ziren eta informazio trukaketa ere horrela eman zen.

Ikusgarriaren tituluak aditzera ematen duen bezala euskarak eta euskal kulturak ikuskizunaren parte garrantzitsua dira. Peio Serbielleren kantuek osatzen dute musikaren parte handi bat eta aldi berean euskara eta frantsesa hiztegi bat ere izan zuten Les Mutinsekoek obra sortzeko mementuan.

Mazedonia, Ukrania eta Errumania

Urtero bezala atzerriko dantza talde tradizionalek, euskaldunekin batera, sortuko dute Gauargi festibaleko programazioa. Mazedonia, Ukrania eta Errumaniako taldeak izanen dira present Ezpeletan. Gauero jatorri anitzetako dantza herrikoi ezberdinekin gozatzeko parada izanen da.

Ezpelako gaztetxoek, Ukraniako eta Les Mutins konpainiako dantzariekin atelierra eginen dute festibalean zehar. Bertan landuko dena azken egunean aurkeztuko duten espektakulu txiki baten bitartez deskubritzen ahalko da.

http://www.gauargi.com
+33(0)5 59 93 95 02

Posté par SOKAMETS à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 juillet 2010

Peio Serbielle

TV Alegria, émission "Marche ou rêve" - Marc Large
Peio Serbielle chez lui en Soule
(2007)



Bande-annonce du film "Xan Naiz Ni - Voyage en Terres Sauvages"
Un film de Peio Serbielle, Marc Large et Patrice de Villemandy


http://xannaizni.eklablog.com/

Peio%20SerbielleQuantcast

Posté par SOKAMETS à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 juin 2010

Danse - Le Pacifique CDC

COMPAGNIE LES MUTINS & LES JUNIORS DU PACIFIQUE

Présentation publique :
Travaux chorégraphiques et extraits de "SOKAMETS" création 2010.
24 danseurs de 10 à 22 ans


Le Pacifique CDC (Centre de Développement Chorégraphique de Grenoble)

30 chemin des Alpins   38100 Grenoble
Entrée libre, sur réservation uniquement :
Le Pacifique CDC + 33 (0)4 76 46 33 88

Sokamets_LFragnol_013

à propos de "SOKAMETS"
Une création sur la musique de Peio SERBIELLE, avec 24 danseurs de 10 à 22 ans.
En Pays Basque : du 16 au 20 juillet 2010 - Festival Gauargi, Espelette.
En Dauphiné : du 21 au 28 octobre 2010 - Espace 600 scène Rhône-Alpes - Le Pacifique CDC Grenoble - Cinéma-Théâtre de La Mure.

L'événement s'inscrit dans un échange culturel de jeunes danseurs entre le Pays Basque et le Dauphiné.
Projet financé avec le soutien de la Commission européenne : Programme Européen Jeunesse en Action.
Projet soutenu par la Ville de Grenoble et le Conseil Général de l'Isère.

Posté par SOKAMETS à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juin 2010

"Sur fond d'amitié" Article dans Sud Ouest (29 juin 2010)

par Anne-Marie Bordes
SUD OUEST 29 JUIN 2010
Pays Basque
- Espelette / Grenoble

Sur fond d'amitié
« Sokamets » ou le rêve de 24 jeunes danseurs dauphinois attendus à Gauargi

SudOuest_Serbielle_Simoncelli

Peio Serbielle et la chorégraphe Jackie Simoncelli
sur les bords de l'Adour à Bayonne. (PHOTO « SO »)

Peio Serbielle s'est lancé dans un projet qui l'a passionné. L'artiste souletin s'est en effet investi dans une création élaborée avec la Compagnie Les Mutins, groupe de danse contemporaine grenoblois pour qui le Pays Basque est encore une inconnue. Les Mutins présenteront un spectacle baptisé « Sokamets » (« soka » comme « corde », « amets » comme « rêve » en euskera) lors du prochain festival de folklore Gauargi (1), l'un des grands rendez-vous de l'été en Pays Basque intérieur.

À l'origine de cette création ? Une amitié nouée entre Peio Serbielle et Jackie Simoncelli, l'âme de la compagnie installée sur les bords de l'Isère. La chorégraphe venue du sud de l'Hexagone a largué ses amarres dans le Grenoblois au début des années 90. Elle n'en n'a plus bougé.

Séjour à Grenoble
« Mon credo, dit-elle c'est le spectacle vivant, lequel beaucoup plus qu'une question d'argent est une affaire de pensée… La crise en réalité nous touche depuis toujours car la danse est un parent pauvre. On a très peu d'aides pour les enfants, donc nous avons toujours fonctionné en autarcie, avec le soutien de certains lieux de culture qui se sont investis dans notre travail… »

« Sokamets » a tout de même reçu une aide de la Ville de Grenoble et le soutien du Programme Européen Jeunesse en Action. Il est vrai que si le spectacle vient à Espelette, il sera également présenté à Grenoble en octobre prochain, à l'occasion du séjour d'une semaine qu'y effectuera un groupe de jeunes danseurs d'Ezpela Dantza.

« On travaille comme des malades, explique la chorégraphe, mais on avance bien. Mettre 24 danseurs sur un travail de création, c'est épuisant ! » Ils ont de 10 à 22 ans. Le registre va de l'école primaire à l'université : « Le seul fait d'organiser une répétition, c'est balèze ! Mais le mélange des âges nourrit la diversité des échanges. »

Excellent passeur
Le chantier reste ouvert jusqu'au dernier moment explique Jackie Simoncelli, la dernière séquence vient d'être bouclée...
« Sokamets » sera donc le fruit du regard « aimant » que les jeunes danseurs portent sur le Pays Basque.
Peio Serbielle est certes allé leur en parler, mais ils ne l'ont pas encore vu de leurs yeux.
« Son goût pour la rencontre fait qu'il est un excellent passeur…, assure la chorégraphe.
Il nous a préparé tout un périple (entre autres, une journée à La Madeleine en Soule), des rencontres avec le jeune bertsulari Sustrai Colina et l'historien Claude Labat. »

Le chanteur qui s'est pris au jeu leur a livré sa musique enveloppante « basque » et « universelle » en guise d'accompagnement. L'un des morceaux a été créé avec la collaboration des danseurs dauphinois impatients de découvrir le pays qu'ils ont imaginé…

(1) Gauargi du 15 au 20 juillet. « Sokamets » les 16 et 17 juillet à Espelette.
Renseignements : http://www.gauargi.com
Office du tourisme Espelette : 05 59 93 95 02

12 juin 2010

Sokamets, mai 2010

Suite du tournage du documentaire vidéo par Savino Mazzone.
La danse avance, le projet aussi !

Posté par SOKAMETS à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,